Assemblée Générale le 16 mars 2018 !
Documents tiers Documents officiels
Témoignages
Envoyer à un ami  Imprimer

Vous êtes ici : Témoignages > Christine 2004

Témoignage de Christine . . .

maman de 3 enfants dont Hadrian (21/03/1995)

Hadrian, 9 ans

Hadrian est le deuxième enfant d'une fratrie de 3, né à terme après une grossesse sans problème.

C'est un beau bébé, calme et souriant.

Cependant, peu à peu, une sorte de malaise s'installe en nous: quelque chose n'est pas normal, mais quoi ?

La découverte de la surdité

La veille de Noël, c'est la révélation : après avoir essayé de le tester pendant plusieurs heures, nous avons la certitude qu'il n'entend pas.

Commence alors le parcours du combattant pour obtenir un diagnostic : le pédiatre et l'ORL nous rient au nez. En désespoir de cause nous nous tournons vers l'hôpital où le PEA sera sans appel : Hadrian est sourd profond.

Communication et implantation

Hadrian a alors tout juste 10 mois. Un appareillage classique est tenté sans grand résultat, il arrache immédiatement ses prothèses et ne veut jamais les garder sauf lorsqu'il se trouve parmi d'autres enfants appareillés !

Il passe alors une matinée par semaine à la halte-garderie du village.

Dans le même temps nous nous rendons 2 fois par semaine à l'institut St Pierre de Palavas (nous habitons alors la région de Nîmes). Hadrian y a sa rééducation orthophonique ainsi qu'un travail de groupe, quant à nous, nous apprenons les bases de la langue des signes et du LPC, avec un seul impératif: communiquer à tout prix.

Après plus d'un an, Hadrian ne tire toujours aucun profit de ses prothèses, la question de l'implant se pose. A St Pierre, nous avons l'occasion de rencontrer des implantés de tous âges ainsi que leurs parents, nous faisons également partie de l'association des parents d'enfants malentendants du Languedoc-Roussillon.

La prise de décision est un moment difficile, mais les témoignages des autres familles et la personnalité de notre fils nous convainquent qu'il s'agit du meilleur choix pour Hadrian.

Hadrian est donc opéré à l'âge de 22 mois, tout se passe très bien. Il ne commencera à entendre que quelques mois plus tard, les réglages se faisant très progressivement. Lorsqu'il a commencé à entendre, les premières minutes après la mise en marche de l'appareil, le bruit ambiant l'impressionnait un peu, je le prenais dans mes bras pour le rassurer, 5 minutes après il repartait jouer sans aucun problème. Ce passage n'a duré que quelques jours et très rapidement, tout le monde a oublié l'appareil.

A notre grand regret, Hadrian se veut oraliste pur et dur! Il a été très difficile de capter son regard pendant des années. C'est un enfant très ouvert qui n'a aucun problème de communication dans sa famille, sa relation avec son grand frère est très forte et l'aide beaucoup dans son développement.

Après un déménagement sur Aix, Hadrian est pris en charge en orthophonie par Mme Personnic, nous continuons d'aller à Montpellier et à Palavas pour le suivi et les réglages périodique de son implant.

Scolarité et intégration sociale

Les grosses difficultés commencent lorsque nous tentons de l'inscrire en petite section de maternelle. Nous n'avions déjà pas pu l'inscrire en halte-garderie sous le prétexte qu'il n'y avait pas d'interprète en langue des signes pour aider les assistantes maternelles (Si, si, c'est vrai !)

La directrice commence par me répondre qu'il existe des instituts pour ces "enfants-là". A force de batailler, Hadrian a le droit de venir deux matinées par semaine en présence d'une auxiliaire de vie scolaire.

L'année n'est qu'une succession de confrontations avec les enseignantes qui n'ont qu'une envie : se débarrasser d'un enfant différent et régler leurs comptes sur son dos. Deux interventions de l'inspecteur d'académie ne changeront rien au problème.

Nous décidons de déménager, notre fils intègre l'école Sainte-Marie de Fuveau pour sa rentrée en moyenne section. Nous y trouvons le meilleur accueil. Hadrian, qui est un enfant très sociable, s'intègre très bien et progresse de jours en jours et d'année en année.

A partir du CP, Hadrian a bénéficié du soutien scolaire du SSEFIS des Hirondelles 3 heures par semaine en plus de deux heures d'orthophonie hebdomadaires.

L'apprentissage de la lecture lui a énormément apporté. La construction de ses phrases et son vocabulaire se sont nettement améliorés.

Hadrian passe en CM1 à la rentrée prochaine. Aujourd'hui, c'est un enfant joyeux, volontaire et extraverti, très à l'aise dans son milieu scolaire. Cette année, il pratique le tir à l'arc et fait du théâtre.

Il est néanmoins conscient de sa différence et des difficultés inhérentes à son handicap, même s'il met tout en œuvre pour être "comme tout le monde". Il aime également beaucoup rencontrer d'autres enfants sourds.

Nous préparons déjà la prochaine grande étape: le passage au collège.

© Copyright 2004-2018 - http://www.coquelicot.asso.fr/ - webmestre@coquelicot.asso.fr