Assemblée Générale le 16 mars 2018 !
Documents tiers Documents officiels
Vie associative
Envoyer à un ami  Imprimer


Lettre adressée aux députés des Bouches-du-Rhône sur le devenir du SAFEP/SSEFIS «Les Alpilles»

Aix-en-Provence, le 20 décembre 2007

Objet : Devenir du SAFEP/SSEFIS «Les Alpilles» dans les Bouches-du-Rhône

Monsieur,

En tant qu'association affiliée à l'URAPEDA -PACA, c'est avec grand intérêt que nous avions suivi la création du SAFEP/SSEFIS « Les Alpilles » dans les Bouches-du-Rhône et que nous nous enquérrons aujourd'hui de son devenir.

Pour rappel, l'association COQUELICOT a été créée en février 2004 avec pour principal objectif de soutenir les parents, désireux de mettre tout en œuvre pour faciliter l'intégration scolaire, sociale et culturelle de leurs enfants sourds ou malentendants. En effet, intégrer ces enfants en milieu scolaire ordinaire, c'est leur donner une chance de s'approprier le langage oral et écrit, clé de tous les savoirs et de leur autonomie en société. Notre association défend notamment le droit de nos enfants déficients auditifs à l'intervention, en classe, de professionnels du Langage Parlé Complété (nommés "codeurs LPC"), pour leur assurer une réception sans ambiguïté des enseignements oraux.

Pour l'année 2007, l'association COQUELICOT compte une douzaine de familles adhérentes et donc d'enfants concernés par ce projet. Ces enfants, âgés de 2 à 15 ans, sont tous actuellement (ou prochainement pour les plus jeunes) intégrés en école ordinaire sur Aix-en-Provence, La Couronne, Saint-Cannat, Le-Puy-Ste-Réparade, Calas, Fuveau, Auriol, La Ciotat, La Barben, ...

Depuis son ouverture il y a 1 an ½, le SSEFIS « Les Alpilles » nous propose des prises en charge de qualité, qui répondent entièrement à nos attentes. Ces prises en charge intègrent notamment un accompagnement de nos enfants, par des interfaces pédagogiques et de communication (utilisant le LPC et la LSF), à l'école (en classe ou en atelier individuel), à la maison (soutien scolaire) ou sur les temps extra-scolaires.

Aujourd'hui, en tant que parents, nous sommes soucieux en ce qui concerne la pérennité de ces services pour nos propres enfants mais aussi en ce qui concerne la possibilité d'en faire bénéficier les nouvelles familles susceptibles de nous rejoindre. En effet, le nombre d'enfants en liste d'attente (scolarisé notamment dans l'Ouest et le Nord du département) augmente régulièrement et malgré l'agrément de 30 places accordé cette année, les subventions actuelles de la DDASS permettent la prise en charge de seulement 13 enfants (+ 4 par dérogation).

Au mois de janvier 2008, une nouvelle instruction aura lieu pour déterminer le prochain budget correspondant au fonctionnement du SSEFIS « Les Alpilles ». Compte-tenu des éléments décrits dans ce courrier, notre requête porte donc sur l'adéquation entre les subventions qui seront allouées et les besoins réels des enfants sourds dans le département des Bouches-du-Rhône.

En espérant que vous comprendrez notre démarche et que vous la soutiendrez activement, nous vous prions de croire, Monsieur, en l'expression de notre considération distinguée.

Valia GUILLARD
Page précédente
Page précédente
© Copyright 2004-2018 - http://www.coquelicot.asso.fr/ - webmestre@coquelicot.asso.fr